ARTICLE PRECEDENT

Pop culture Cristiano Ronaldo, le premier joueur de football de l’histoire à devenir milliardaire
30 avri 2020

ARTICLE SUIVANT

Pop culture Le grand pari Xbox Game Pass de Microsoft a commencé à porter ses fruits
1er mai 2020
Pop culture La Casa de Papel saison 4 : pourquoi le rôle d’Alicia n’est pas crédible selon un membre de RAID

Que pensent les membres du RAID de la saison 4 de La Casa de Papel (Netflix) ?

Ils perdent leurs cheveux devant les incohérences de la série. À ce sujet, l’un des véritables négociateurs de ce groupe de policiers a même révélé pourquoi le rôle d’Alicia était le personnage le moins crédible de la fiction.

Nous ne le cacherons pas, si La Casa de Papel est si divertissante à regarder, c’est avant tout parce que les créateurs ne respectent aucune règle liée à la logique et ne se soucient pas de la cohérence. Au hasard, et seulement avec la saison 4, comment ne pas parler de ce moment où Gandia est mitraillé partout sans prendre de balle, où le professeur se cache sous la mangeoire d’un taureau sans être repéré ou opération de Nairobi sur les poumons sans l’aide de un docteur ...

Le point faible de La Casa ? Alicia

Cependant, interrogé par le "Huffington Post", c’est un autre détail pour blâmer les vrais négociateurs de RAID, la police chargée de gérer la plus grande crise, notamment des otages. Lequel ? Le comportement d’Alicia à l’encontre des braqueurs.

Le négociateur l’a rappelé, "Dans une prise d’otage comme celle de la Fabrique de la monnaie, la priorité c’est de préserver l’intégrité physique des otages". Or, dans la série de Netflix, l’héroïne incarnée par Najwa Nimri, va à l’encontre total du comportement professionnel à avoir dans une telle situation : "Dans la série il y a une confrontation systématique entre les négociateurs et le ’Professeur’. Ce jeu d’échecs permanent se fait au détriment des otages. Or, on sait très bien que si on a des paroles ou des actes de provocation cela peut se répercuter directement sur eux."

Alicia est "contre-productive"

Surtout, ce qui ne plait pas vraiment au membre du RAID, c’est l’attitude malhonnête d’Alicia qui n’hésite pas à mentir pour obtenir ce qu’elle veut, "Le négociateur ne ment jamais et ne promet jamais des choses qu’il ne pourra pas tenir." Il l’a d’ailleurs précisé, "Dire la vérité c’est un gage de confiance."

De fait, selon ce négociateur, Alicia n’est pas du tout faite pour ce poste avec sa "stratégie contre-productive", là où Raquel Murillo - l’ex-négociatrice en saison 1 et 2, était "la plus crédible" avec son "approche très empathique". La différence, c’est que l’une est sur le point de faire tomber le Professeur, là où l’autre est tombée sous son charme...

Sur ce point, les membres du RAID ont été surpris d’admettre que cette situation n’est pas impossible, car il y a toujours intérêt à avoir deux négociateurs dans une même salle : "Cela peut arriver qu’un négociateur soit tellement imprégné qu’il finisse par perdre son objectivité. On peut presque arriver à défendre la cause du preneur d’otages et s’assimiler à son mal-être. Il faut toujours savoir prendre du recul, car c’est très intense." Oui, l’un des trucs les plus WTF de la série ne l’est finalement pas tant que ça...

Lire aussi