ARTICLE PRECEDENT

Sport Mercato : quand le PSG se penchait sur Tshabalala !
11 juin 2020

ARTICLE SUIVANT

Sport Le design de la PlayStation 5 est sans cesse moqué sur Twitter
12 juin 2020
Sport Kroos clarifie ses propos sur l’homosexualité dans le football

Dans une interview à GQ, le milieu du Real Madrid Toni Kroos avait déconseillé il y a quelques jours aux joueurs homosexuels de faire leur coming-out, compte tenu des mentalités sur les terrains de football. Mais il a précisé sa pensée dans le podcast de son frère Felix.

C’est un sujet délicat sur lequel Toni Kroos s’est exprimé, et il a été selon lui mal compris. La semaine passée, dans l’édition allemande de GQ, le milieu du Real Madrid avait évoqué le tabou de l’homosexualité dans le football masculin, et plus particulièrement la question d’un éventuel coming-out.

"Mon bon sens me dit que tout le monde devrait vivre cela en toute liberté, cela ne fait aucun doute, lâchait-il. Ceci dit, je ne sais pas si je conseillerais à un joueur en activité de se déclarer homo. Sur le terrain, certains mots sont souvent employés et, compte tenu des émotions qui se vivent en tribunes, je ne pourrais pas garantir qu’il ne finirait pas par être insulté et rabaissé. (...) Chaque joueur doit décider de lui-même s’il voit ça comme un avantage ou un inconvénient (de faire son coming-out).

Même si je pense qu’aujourd’hui encore cela ne lui apporterait pas que des avantages..."

Critiqué pour ce discours, qui ne permettrait pas selon certains de débloquer la situation et de faire évoluer les mentalités, Toni Kroos a donc tenu cette semaine à préciser sa pensée dans le podcast de son frère Felix, joueur de l’Union Berlin en Bundesliga. En soulignant deux points importants.

"J’aimerais pouvoir dire que ce serait génial à 100% si un joueur sortait du placard"

Le premier : cette sortie ne reflétait que son opinion, et ne se voulait en aucun cas un conseil aux autres joueurs. "Parce que ce n’est pas moi qui devrais vivre avec les conséquences d’une telle démarche", rappelle le Madrilène, selon des propos rapportés par Bild.

Le deuxième : à titre personnel, Kroos prône la tolérance et assure qu’il "condamnerait fermement" toute forme de discrimination dont pourrait être victime l’un de ses partenaires, ou adversaires. "Je me suis seulement projeté sur les réactions qu’il pourrait y avoir, note-t-il. J’aimerais pouvoir dire que ce serait génial à 100% si un joueur sortait du placard." Sauf qu’il en doute encore...

Son frère Felix, lui, estime pourtant que "l’heure est venue" pour les joueurs homosexuels de l’assumer publiquement. "C’est facile pour moi de dire cela, reconnaît-il. Car en fait personne ne sait ce qu’il se passerait vraiment, personne ne sait ce qu’ils pourraient craindre, ni quelles seraient les conséquences. C’est une décision difficile. Mais je le dis : la tolérance est là (plus qu’autrefois, ndlr).

Alors pourquoi pas maintenant ? Si personne ne se lance, nous aurons encore la même discussion dans 200 ans. Aussi compliqué que cela soit, ils (les joueurs homosexuels) auraient en tout cas mon soutien à 100%."

Lire aussi