ARTICLE PRECEDENT

Sport Le design de la PlayStation 5 est sans cesse moqué sur Twitter
12 juin 2020

ARTICLE SUIVANT

Sport Juve-Milan : Sarri se passe d’un cadre, Ronaldo et Dybala bien présents
12 juin 2020
Sport Leipzig : Nkunku, le pari gagnant

Arrivé sur la pointe des pieds à Leipzig, avec quatre saisons mitigées au Paris Saint-Germain, Christopher Nkunku cartonne en Bundesliga.

Troisième meilleur passeur du championnat, à égalité avec Thorgan Hazard, c’est l’une des révélations de la saison. Pas mal pour un joueur parti de Paris sur la pointe des pieds.

"J’ai retrouvé le plaisir de jouer, le plaisir d’avoir des responsabilités et le plaisir de me sentir concerné. C’est surtout ça qui m’a changé du PSG !" En mars dernier, en marge d’un huitième de finale brillamment remporté face à Tottenham, Christopher Nkunku se confiait au micro de RMC sport sur sa métamorphose, lui qui avait quitté le PSG dans l’indifférence des supporters. Un an plus tard, le bilan est éloquent. 5 buts et 13 passes décisives en 20 rencontres de Bundesliga pour le joueur de 22 ans. C’est plus qu’en quatre ans avec Paris : 8 buts et 2 passes décisives en 55 matchs de Ligue 1. Et Nkunku ne va pas s’arrêter là. Ce vendredi soir Leipzig (3e) se déplace à Hoffenheim (7e), une nouvelle opportunité pour Nkunku de gonfler ses stats.

Révélation de l’année

"Il est polyvalent. Il peut jouer en attaque, comme numéro 8 ou en position de numéro 10. Il peut aussi évoluer sur un côté. Il a une envie de réussir", déclarait avec confiance, l’entraîneur de Leipzig Julian Nagelsmann, en juillet dernier. Bouche-trou au PSG, Nkunku rentre dans la lumière. Une totale confiance qui s’est directement faite sentir. Le milieu de terrain français a joué 38 matchs, toutes compétitions confondues et a évolué à sept postes différents cette année. Une polyvalence qui lui a plutôt réussi puisque l’ancien Parisien est le troisième meilleur passeur du championnat, à égalité avec Thorgan Hazard, juste derrière Thomas Müller (18) et Jadon Sancho (16). Des statistiques marquantes pour une première année en Allemagne et qui lui vaut le statut encore informel de "plus grosse révélation de Bundesliga" de l’année, notamment grâce à ses qualités techniques. Des qualités qui paraissaient pourtant moins évidente au Paris Saint-Germain...

Un parcours compliqué à Paris

"Les étés précédents, j’avais des opportunités de quitter le club, j’avais décidé de rester pour m’imposer à Paris. Aujourd’hui, ça ne sert à rien de me poser 10 000 questions sur pourquoi ça ne l’a pas fait. C’est comme ça, je n’aurai pas les réponses" , confiait Christopher Nkunku dans un entretien accordé à L’Equipe.

Acheté 13 millions d’euros à Paris, par le RB Leipzig, le natif de Lagny-sur-Marne vaudrait désormais 28 millions d’euros,selon Transfermarkt. Si le Français cartonne depuis son arrivée en Allemagne, il aura connu des moments beaucoup plus difficiles avec le PSG. Formé au club de la capitale, le jeune milieu de terrain signe son premier contrat professionnel en 2015. Quatre ans plus tard, le joueur de 22 ans s’envole pour la Bundesliga. Entre-temps, Nkunku n’aura disputé que 78 rencontres avec le club de la capitale, pour 11 petits buts. Irrégulier mais surtout bouché par une concurrence féroce, le titi n’a jamais réussi à s’imposer dans son club de cœur.

Côté supporters, le jeune joueur, ne faisait pas l’unanimité avant son départ.

Notamment à cause de son penalty manqué face à Rennes, en finale de Coupe de France, qui lui aura valu de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Les supporters parisiens, qui n’ont eu que la Bundesliga à regarder depuis un mois, ont l’occasion de changer d’avis.

Lire aussi